La vie chez nos voisins, épisode 9 final : le candidat légitime.
Partager

Je viens de reprendre la presse concernant les législatives, et je suis tombé sur cet article.

Il rebondi sur la remarque d’un militant PS dont je vous ai parlé dans l’épisode précédent.

Et donc, pour le journaliste et il l’écrit ainsi, Stéphane VIRY est le candidat légitime « des républicains ».

Oui, certes, mais pour d’autre, il est le candidat légitime tout court, il est seul seul qui a la légitimité pour succéder à Philippe Seguin et Michel Heinrich. Il suffit de savoir que dans nombre d’assemblées ou Stéphane Viry a remplacé Michel Heinrich dernièrement, il état présenté comme « notre candidat » aux législatives, en oubliant parfois les autres candidats présents aussi dans la salle.

S’il a la légitimité pour succéder à Michel Heinrich comme candidat UMP/LR, sa légitimité s’arrête là.

Il n’a aucune légitimité pour être le futur député de la 1ère circonscription des Vosges. Pas plus que le pauvre Patrick Lagarde n’en avait pour succéder à François Vannsson, lui que son mentor a flingué en plein vol.

La seule légitimité d’un homme ou d’une femme politique réside dans la confiance qu’il peut faire naître auprès des militants de son parti et/ou ensuite auprès des électeurs. Mais pour cela, il faut pouvoir s’adresser aux dits électeurs, et comme la presse, la radio et la télévision ne nous octroient que 1500 signes, 1minute de parole ou juste 7 minutes d’image, rien de plus, c’est l’argent qui fait la différence.

Stéphane VIRY n’est pas plus légitime que Lou NOIRCLERE ou Martine FRANCOIS sur Epinal, pas plus que Gérard CHERPION (aussi vice président du conseil régional Grand Est) n’est légitime pour faire sur Saint Dié un cinquième mandat à presque 70 ans…

Légitimement vôtre, GILLES